Une journée en musique à l’école de St Martin de Sanzay

, par Zoé Aubret

Mardi 17 décembre, toutes les classes de l’école ont assisté aux deux ateliers des « recycleurs de son » : deux musiciens qui recyclent des objets pour créer leurs instruments de musique. Emmanuel Ferjou est au chant et à la danse, et Tony Bailly fabrique des instruments.
Les élèves auront eu au total 8 séances pour préparer le spectacle-bal de la soirée de Noël.

- Atelier« du chant à la danse »
Grâce à son accordéon et ses histoires magiques, Emmanuel Ferjou raconte en poésie et en musique l’histoire de son chat Matou qui voulait devenir musicien. Les enfants sont comme envoûtés par la douceur et la poésie du moment. Des chansons traditionnelles, des bruits de bouches, des claquements de mains et de doigts rythment la session. Les enfants enchainent ensuite danses en ligne, en rondes, et exercices musicaux au sol au rythme de l’accordéon. Pour les moins timides, ils peuvent même chanter en solo, pour s’entraîner pour le grand soir du spectacle-bal de Noël.

- Atelier jeux
Armé de son fidèle Opinel, Tony Bailly raconte son enfance et comment il a appris à construire lui-même ses jouets. En pleine nature, il trouvait des pailles de blés, des cailloux, des coquilles vides… Un peu d’imagination, et toutes ces choses deviennent des merveilles :
- le chardon séché, trouvé aux bords des routes, devient un instrument à percussion, que l’on fait fonctionner en frottant ses mains.
- Une coquille d’escargot vide, avec un petit trou taillé au couteau et une paille de blé : en soufflant délicatement sur le côté de l’ouverture, on peut entendre le son d’une chouette hulotte !
- Un bouton, de la ficelle alimentaire et on obtient le « hand-spinner » du Poitou : même la maitresse s’y essaye, et ce n’est pas si facile que ça en a l’air !
- Des glands, des cure-dents, un couvercle de poubelle comme « arène », et les enfants peuvent y faire tourner des toupies.
- Une branche de sureau, une de noisetier, une pomme de terre, et on obtient la pétoire à patates, énorme succès auprès des enfants !
Pendant une heure et demie, les élèves auront expérimenté, essayé, persévéré, joué… Fabriquer ses jouets pour en profiter, plutôt que pour les accumuler et les jeter ensuite, voilà le message que Tony essaie de faire passer aux enfants.

L’après-midi était également chargé pour les classes de CP et de CE1 : à 15h, ils se sont rendus à la maison de retraite en face de l’école pour leur faire partager les chants de Noël qu’ils ont appris : qu’ils soient engagés (« Noël n’est pas en magasin »), traditionnels (« Mon beau sapin », « Petit Papa Noël » repris en chœur par les résidents), ou plus contemporains (« le Noël des enfants du monde »), ils étaient accompagnés en musique par maitresse Anne-Cécile à la guitare et par maitresse Mathilde à la flûte traversière.

Depuis plusieurs années déjà, les résidents et les élèves de l’école partagent des moments conviviaux comme celui-ci. Ce petit concert n’a pas manqué de faire plaisir aux spectateurs comme aux élèves. Le prochain rendez-vous est pris : les élèves retrouveront les résidents pour partager une galette des rois au mois de janvier.