Des nouvelles, bonnes et moins bonnes des gibbons

mercredi 7 janvier 2015
par  A.Ruault
popularité : 48%


Voici le dernier mail de Manon et Florian :


"Bonjour à tous,


 Dans un premier temps, bonne année à tous et plein de bonnes choses ! De notre côté , il s’est passé plein de chose durant ces deux semaines.


Des bonnes nouvelles et des moins bonnes...
 Nous avons agrandi la zone accessible aux touristes en "réhabilitation", Tam qui est maintenant juste à coté est extrêmement stressée, ce qui rend les soins très difficiles. On cherche une solution, on va peut être la déplacer.
 Nous avons perdu un slow loris le 21 décembre. Il a été mangé par un python, c’est la deuxième fois que cela arrive en un an. Les cages ont été sécurisées depuis avec un grillage à mailles très fines. Le python ne pouvant plus ressortir de la cage après avoir mangé, il a été capturé et nous l’avons relâché plus tard en forêt.
 Les volontaires se sont relayés pendants deux semaines afin de suivre Mee et Payu en permanence. Bivouac dans la jungle avec des hamacs et douche dans le lac. Ils se sont relativement bien adaptés. Si ce n’est que Mee ne bouge pas énormément dans les branches. Elle a fait une chute de 8m de haut et maintenant elle a peur. Payu, à l’inverse, commence à se déplacer en sautant vraiment de branches en branches. Ils restent également de plus en plus haut dans les arbres, environ 20m, ce qui est une très bonne chose. Payu, fidèle à lui même, mange énormément, ce qui est finalement un atout car il va vite apprendre à se nourrir seul. Sa gourmandise le pousse à manger toutes sortes de feuilles !
Le 26 décembre, grand événement au GRP : Mee a donné naissance un peu plus tôt que prévu. Et quelle surprise de découvrir deux bébés au lieu d’un. Les gibbons sont comme les hommes et donnent généralement naissance à un seul bébé. Nous avons une petite femelle noire comme sa maman et un petit mâle marron comme son papa.
 L’inquiétude a rapidement pris le dessus sur le bonheur, en effet, toutes les informations qui nous sont parvenues disaient qu’un des bébés finissait par mourir. Les gibbons ne sont pas faits pour cela. Mee était débordée et elle n’arrivait par à garder les deux bébés sur elle. Elle en transportait même un avec ses pieds. A la fin la journée, le petit mâle est tombé. Heureusement sur le toit de la cage qui est mou. Mee est venue le récupérer. Mais à la fin de la journée, épuisée et ne sachant pas quoi faire, elle a finit par les abandonner sur la cage.
 La dure décision de les séparer de leur mère et de les ramener au GRP s’impose alors. L’urgence en arrivant est de les nourrir ; cela faisait déjà plusieurs heures qu’ils étaient nés et ils n’avait toujours pas mangé ! La femelle mange bien mais pas le mâle qui parait en plus mauvaise forme, sa température corporelle est basse également. Le résultat de la pesée est mauvais : plus de 80g d’écart entre la femelle et le mâle, ce qui est énorme. Ils sont ainsi nourris toutes les heures et demie.
Le lendemain, nous ramenons la femelle en forêt avec sa mère. Nous avons malheureusement été obligés de remettre Mee dans la cage d’acclimatation pour pouvoir intervenir rapidement en cas d’urgence. Pour notre plus grand bonheur, Mee s’en est aussitôt emparée et en a pris soin très correctement durant toute la journée ! Son instinct maternel se réveille ! Nous prenons la décision un peu plus tard de ramener également le mâle, encore une fois très bien accepté par Mee. Nous avons pu voir Mee, toute nouvelle mère, bercer ses deux bébés sur ses genoux !
 Les deux bébés peuvent ainsi avoir une chance de grandir dans la forêt, mais il est clair que sans l’intervention du week-end, ils n’auraient pas survécu.


Après cette journée très prometteuse, la suite des événements va nous faire tomber de haut... Il est possible que le stress des derniers jours ait bloqué la montée de lait de Mee, ou qu’elle n’ait jamais eu assez de lait pour deux, mais le résultat est que les bébés se sont énormément affaiblis. En arrivent sur place nous nous rendons compte que le mâle a fait une chute mortelle. Il s’est apparament cogné la tête en tombant, sûrement trop faible pour s’accrocher correctement à sa mère.... Nous ne sommes pas énormément surpris, si les deux avaient survécu, cela aurait été une première mondiale, mais le coup est dur à encaisser. Des jumeaux étaient un signe d’espoir : deux gibbons à mains blanches de plus libres sur Phuket.
Nous constatons rapidement que la femelle perd des forces, nous la ramenons une fois de plus au GRP pour reprendre les soins. Elle a perdu du poids pendant ce petit laps de temps avec sa mère, mais elle reste en forme et continue à manger, nous espérons donc la remettre avec sa mère.
 Nous avons remis Payu dans la cage avec Mee et un possible retour sur le site de réhabilitation est envisagé, le suivi en forêt est compliqué car nous avons environ une heure de marche dans la jungle. Pour le moment la femelle est toujours au GRP (le 02 janvier). Nous allons sûrement la ramener très prochainement.


Bonne lecture


Manon et Flo


Portfolio

JPEG - 56.4 ko JPEG - 73.9 ko JPEG - 80.5 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois