La déforestation

mardi 28 avril 2009

 Environ 13 millions d'hectares de forêts disparaissent annuellement sur terre. C'est l'équivalent de la surface de l'Angleterre, environ un terrain de football chaque seconde. C'est l'équivalent en surface de 86% de la forêt française qui disparaît ainsi chaque année. La déforestation est ancienne. Elle a commencé dès la fin de la préhistoire. La déforestation a accompagné l'homme presque partout où il s'est sédentarisé, l'agriculture restant encore aujourd'hui la principale cause de déforestation suivie de près par le besoin en bois de chauffage. Elle est ancienne. Les feux de défrichement y ont beaucoup contribué. Les haches de silex reconstituées par les préhistoriens se montrent très efficaces, mais c'est surtout le travail des bûcherons et scieurs du Moyen Âge, ainsi que les techniques de transport par flottage  qui ont fait reculer la forêt médiévale pour alimenter les forges, les cheminées, les fours, les charbonniers et la construction. La déforestation menée en Europe durant le Moyen Âge afin d'étendre les terres agricoles, fit passer la France de Jules César, boisée à plus de 90% à moins de 15% à la fin du XIXe siècle.

 En 1850, le défrichement gagne les pentes, jusqu'aux sommets de moyenne montagne. Rapidement les forêts de plaine des zones tempérées d'Asie et d'Europe se dégradent en de pauvres taillis et séparées par de nombreux kilomètres.On estime qu'à l'époque de Vercingétorix, la France était couverte de forêts à plus de 90%, soit environ 400 000 kilomètres carré. Aujourd'hui seuls 23% sont enforestés. Le taux de boisement augmente depuis plus d'un siècle, surtout en moyenne montagne mais avec des forêts souvent moins naturelles et écologiquement fragmentées. 


Commentaires

Logo de Marie
vendredi 12 juin 2009 à 11h23 - par  Marie

Super Article

Navigation

Articles de la rubrique